Syndicat Intercommunal du Bassin Versant de la Seiche

Les communes du bassin versant de la Seiche engagées dans une politique de reconquête de la qualité de l'eau et des milieux aquatiques.

Le Syndicat Intercommunal du Bassin Versant de la Seiche regroupe aujourd’hui 34 communes dont Chantepie et bientôt 39 sur les 59 communes qui couvrent le bassin.

Pour la commune de Chantepie : René ROUSSEL, Conseiller municipal délégué à l'Environnement, espaces verts et eau est le délégué titulaire, Philippe LUSSOT, Conseiller municipal, est le délégué suppléant.

Les communes adhérentes au Syndicat Intercommunal du bassin versant de la Seiche en 2011

 

Le Syndicat est engagé dans une politique de reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, encadrée par une réglementation issue notamment de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau. Cette réglementation fixe un objectif de bon état écologique (état physico-chimique et état biologique) des cours d’eau français d’ici 2015.
En raison d’une qualité dégradée des eaux de surface et des milieux aquatiques (nitrate, phosphore, matières en suspension, pesticides, état physique des cours d’eau), l’objectif du bon état écologique des cours d’eau du bassin de la Seiche a été reporté à 2027 par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, sauf pour l’Ardenne (2021).
Pour y parvenir, le Syndicat travaille autour de deux volets et sa démarche se veut participative en concertation avec les usagers et les acteurs locaux.

 

Le volet milieux aquatiques :

C’est un programme de restauration des cours d’eau qui débutera en 2012 (plantation de berges, rechargement du lit des cours d’eau surcreusés, aménagement des ouvrages hydrauliques, enlèvement des arbres tombés en travers, lutte contre les espèces invasives, déconnexion des plans d’eau implantés sur les rivières).

 

Développement algal excessif sur la Seiche aval l’été 2011. Résultat d’une année hydrologique très sèche, avec une eau riche en nutriments (phosphore, azote) et des écoulements lents et profonds en amont d’un ouvrage.

 

Le volet qualité de l’eau :

À partir d’un diagnostic des pressions et des activités s’exerçant sur le bassin (assainissement collectif et autonome, désherbage communal, eaux pluviales, activités agricoles, activités industrielles, jardineries, particuliers, etc.), le Syndicat souhaite élaborer un programme d’actions multithématiques et multi-acteurs.
Au-delà du contenu de l’étude, le Syndicat a voulu enclencher une dynamique de projet, en associant à travers des commissions locales et thématiques, les acteurs locaux. Ces derniers seront associés tout au long de la démarche pour la définition des actions à mettre en œuvre. Un préprogramme d’actions sera restitué en début d’année 2012 dans le cadre de réunions publiques avant sa validation définitive en comité de pilotage.