Sécurité et Prévention

Police municipale

Les policiers municipaux veillent à l’ordre public, assurent la sécurité de proximité en complément de la Police nationale en ayant pour priorité la prévention et la répression si nécessaire, (patrouille, ilotage, police de la circulation et du stationnement, animaux errants).

En outre, elle assure :

  • La gestion des cimetières ;
  • Coordination du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) ;
  • Suivi de la mise en œuvre des « Voisins Vigilants ».
  • La délivrance des attestations d’accueil des étrangers ;
  • La gestion du terrain des gens du voyage ;
  • L’opération «tranquillité vacances» (toute l’année) ;
  • Les conflits de voisinage (bruits, nuisances, haies, etc.) ;
  • Le traitement des courriers et la rédaction des rapports de police ;
  • La constatation des infractions à l’urbanisme ;
  • L’instruction des demandes d’enseignes.

Policiers municipaux :
Joël QUILLERE
Jean LEROY
Jimmy DUHIL

02 99 41 42 33 (aux heures d’ouverture de la mairie)
Ligne directe : 02 99 41 05 29
quillere.joel@ville-chantepie.fr

Horaires :
8h30 à 18h30 du lundi au vendredi ;
8h30 à 12h30 le samedi ;
En dehors de ces horaires, faire le 17 pour obtenir la Police nationale.

Le conciliateur de justice

Il est chargé de recevoir, à leur demande, les particuliers qui ont un litige et souhaitent tenter un règlement à l’amiable de leur différend plutôt que de saisir le tribunal d’instance. Il intervient sur des problèmes de voisinage (clôture, haie, bruits et autres nuisances), sur des contrats (prestation de service mal exécutée…) ou encore des litiges entre propriétaires et locataires.

Le conciliateur de justice tient une permanence le premier et le troisième mardi de chaque mois de 15 heures à 18 heures à la mairie.

Vous êtes invités à prendre rendez-vous en contactant le 02 99 41 42 33.

La lutte contre le bruit de voisinage

La commune s'est dotée d'un arrêté municipal plus restrictif que l'arrêté préfectoral du 10 juillet 2000 pour lutter contre les bruits de voisinage.

Cet arrêté a pour vocation première une prise de conscience des responsabilités de chacun. La volonté de la municipalité reste le traitement amiable des plaintes mais elle se réserve le droit d'user de sanctions si nécessaire. Dorénavant, tous bruits occasionnés, jugés et qualifiés de gênants (travaux de jardinage ou de bricolage, musique excessive, pétards, animaux) après constat des autorités compétentes pourront être sanctionnés.

Pour les établissements recevant du public, notamment les bars, toute organisation d'animation est soumise à déclaration et autorisation du Maire. Les organisateurs devront faire la demande écrite au moins un mois avant la date de la manifestation et devront informer les riverains.

Consultez l'arrêté au format PDF.

 

Arrêté portant réglement relatif à la collecte des déchets ménagers et assimilés

La commune s'est dotée d'un arrêté municipal plus restrictif que les sanctions encourues via le code pénal ou le règlement sanitaire départemental.

La ville de Chantepie est pourvue d'une déchèterie ouverte six jours sur sept et accessible à des horaires répondant aux contraintes de tous. A cela, la municipalité a multiplié les points d'apport volontaire (PAV) pour les déchets ménagers, le tri sélectif et le verre. Elle a aussi créer un panneau d'information rappelant la nature des dépôts acceptés et ceux devant être remisés en déchèterie. Ce panneau est installé au pied des PAV pour une meilleure sensibilisation. Ce dispositif d'éveil a d'ailleurs été repris par le service des déchets de Rennes Métropole.

Des rappels d'information préventive paraissent régulièrement dans le bulletin municipal, la Chanterelle.

Sur le terrain, la police municipale et les services techniques communaux veillent à la propreté de la ville pour que chacun puisse jouir d'un environnement de qualité. Si manquement, la police municipale communique préventivement par voie d'affichage ou distribution dans les boites aux lettres pour ensuite réprimer les contrevenants identifiés.

Malgré l'ensemble de ces actions, il est encore constaté des dépôts sauvages, dépôts en provenance d'une minorité mais lésant une majorité respectueuse de son espace de vie tant privé que public. Cet environnement négligé participe à l'insécurité. C'est inacceptable et intolérable. Dorénavant, l'auteur d'un dépôt sauvage ou d'un manquement constaté sera sanctionné de l'amende correspondante, à laquelle viendront se rajouter des frais d'enlèvement et de nettoyage par les services techniques communaux pour un montant de 150€.

Consultez l'arrêté au format PDF

 

Opération tranquillité vacances

Téléchargez la brochure pour effectuer votre demande