Concertations et enquêtes publiques

L’enquête publique est une des phases privilégiées de la concertation au cours de laquelle le public (habitants, associations, acteurs économiques ou simple citoyen) est invité à donner son avis sur un projet de règlement ou d’aménagement préparé et présenté par une collectivité publique ou privée ou par l’État.

A quoi sert une enquête publique ?

La réalisation d’ouvrages ou de travaux, exécutés par des personnes publiques ou privées, doit être précédée d’une enquête publique lorsqu’en raison de leur nature, de leur consistance ou du caractère des zones concernées, ces opérations sont susceptibles d’affecter l’environnement.

Pendant l'enquête publique, vous avez accès au projet proposé par la collectivité concernée. C’est un moment important de la vie démocratique. L’enquête publique est ouverte à tous, sans aucune restriction.

Elle permet d’informer les personnes concernées, de garantir les droits des propriétaires et de favoriser la concertation.

Dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement, sont concernées :

  • les documents d’urbanisme opposables aux tiers (Plan Local d’Urbanisme),
  • certains projets de constructions,
  • les projets d’équipements publics d’infrastructure ou de travaux (routes).
     

L’objectif de l’enquête est d’informer le public sur le projet qui est proposé par la collectivité et de recueillir ses observations sur un registre spécifiquement mis à sa disposition. Le commissaire enquêteur ou la commission d’enquête chargées du dossier examinent les observations recueillies et rendent un rapport à la collectivité afin d’éclairer la décision qui en découlera.

 

Déroulement d'une enquête publique

Elle donne lieu à des mesures de publicités préalables qui permettent d’informer le public. La Mairie de Chantepie a choisi d’ajouter à ces publicités dans la presse une annonce sur le site Internet.

Le commissaire-enquêteur tient des permanences pour recueillir les observations du public. Il peut également :

  • faire compléter le dossier,
  • procéder à toutes les consultations qu'il juge utile et visiter les lieux du projet (avec l'accord du pétitionnaire),
  • décider seul de l'organisation d'une réunion publique (en présence du pétitionnaire),
  • décider seul de prolonger le délai d'enquête de 15 jours.

Les dossiers soumis à l’enquête sont déposés en mairie. Le commissaire-enquêteur rédige ensuite un rapport d’enquête, après avoir examiné toutes les observations consignées dans le registre d’enquête. En conclusion, il formule un avis, favorable ou défavorable. Cet avis ne lie pas la collectivité, mais il est généralement suivi en étant intégré dans la version finale du projet.