Urbanisme

retour

Espace Saint-Melaine

Publié le 01/01/2013

Un lieu n’est pas uniquement une espace géographique délimité, c’est un emplacement qui possède une histoire, un passé, une mémoire. Lorsque nous travaillons sur un site, nous devons prendre en compte le passé pour envisager le futur avec raison et réflexion.
L’Espace Saint-Melaine ne déroge pas à cette règle. Il était un espace de calme, et nous avons voulu conserver cette sérénité avec la création d’un grand parc qui prolonge à la fois la coulée verte et la tradition de préservation de la nature au cœur de la Ville, tout en créant un endroit propice à la réflexion et à la méditation.
Ce lieu que nous avons voulu ouvert à toutes les Cantepiennes et Cantepiens, nous l’avons pensé pour qu’il réunisse les conditions nécessaires afin de créer une réelle relation intergénérationnelle entre ses usagers. Ainsi, la nouvelle crèche « Les Frimousses » est déjà voisine de l’école Saint-Joseph et sera demain attenante à la future résidence séniors. Et il ne faudra qu’un pas pour traverser l’avenue André Bonnin et accéder à la nouvelle aire de jeux, ou encore à la Maison Pour Tous, siège de nombreuses activités culturelles et de la médiathèque rénovée.
Créer l’inter-génération c’est respecter nos aînés et respecter les générations futures en ne les privant pas de ce dont nous bénéficions aujourd’hui. C’est donc préserver la nature comme nous l’avons fait en imposant à notre maître d’œuvre nos exigences environnementales pour la crèche et la future résidence séniors, mais c’est aussi en réalisant ces investissements dans une logique de raison afin de ne pas priver les générations qui nous succèderons d’une capacité financière suffisante pour que la commune préserve ses ressources à long terme.
Enfin, pour ce projet d’envergure où les séniors, les enfants, mais aussi leurs parents et les habitants du quartier se croisent et circulent, il nous était essentiel d’agir pour sécuriser la circulation, de favoriser la pratique de la marche à pied et du vélo, et augmenter l’offre de stationnement tout en fluidifiant celui-ci. C’est l’objet du réaménagement du tronçon de l’avenue André Bonnin allant du Calvaire jusqu’à l’église.
Je souhaite que la lecture de ce dossier consacré à l’Espace Saint-Melaine puisse répondre à vos éventuelles questions, qu’elle vous permette de comprendre la démarche qui a été la nôtre pour l’aménagement de ce site, et qu’elle vous donne envie de vous y rendre nombreux pour constater l’avancée des travaux en attendant de profiter du grand parc qui prendra forme sous vos yeux en 2013.

Grégoire LE BLOND
Maire de Chantepie

 

Les aménagements paysagers

Deux aménagements principaux seront réalisés : l’allée Saint-Melaine et son parc.

L’allée Saint-Melaine

Les Réseaux (viabilisation PPE et RS)
La maîtrise d’œuvre est confiée à la société AMCO. Le budget est de 61 000 € pour les réseaux souples et 38 000 € pour l’assainissement EP-EU. Les travaux ont été réalisés en Avril dernier.

La Voirie
C’est la société Guillemot qui assure la maîtrise d’œuvre. Les travaux sont réalisés par l’Entreprise Barthélémy et s’élèvent à 190 000 €. Les travaux se sont déroulés du 1er Juin à fin décembre 2012, avec notamment :

  • la réalisation de la voie principale (Allée St-Melaine),
  • le prolongement de la piste cyclable venant du rond-point du Centre Régional de Gériatrie,
  • la création de la voie mixte le long des bâtiments Central Park, pour assurer la continuité de la coulée verte des Deux Ruisseaux,
  • la création d’une voie piétonne séparée de la voirie afin de sécuriser les piétons.

À noter aussi la réalisation d’une voie provisoire qui servira d’accès futur à la Résidence Service.
Un parking provisoire a également été réalisé afin de permettre le stationnement de véhicules durant la phase de travaux.
Le point d’intersection de l’ensemble de ces voies étant assuré par la « zone de rencontre » au croisement de l’avenue André Bonnin où la priorité est donnée aux modes de déplacements « doux » et donc aux piétons et cyclistes. Cette zone est traitée par un parvis en pavés granit afin de mieux la distinguer et ainsi alerter la vigilance des usagers de la route.

 

Le Parc Saint-Melaine


La maîtrise d’œuvre des Espaces verts est confiée à la société Champeaux. Les travaux sont estimés à 170 000 € HT. Ils ont débuté pendant l’hiver 2012 et devrait se terminer au printemps 2013, avec notamment :

  • la plantation des abords de l’allée,
  • la création d’un parc « vert » : un parc de centre-ville composé d’une grande pelouse entourée d’arbres (tulipiers) qui accompagneront les promeneurs,
  • la création d’une percée visuelle sur la façade du Pôle Petite Enfance depuis l’avenue André Bonnin,
  • la création d’un muret d’entrée de parc, qui sera éclairé à l’aide s’un système de led,
  • la création d’une pergola dans le cœur du Parc.

Notre ville est très attachée à son histoire. La Municipalité a donc souhaité la restauration du mur de schiste et de la gloriette d’origine plutôt que de l’abattre.

 

L’avenue André Bonnin au cœur du projet Saint-Melaine

Aménager la voirie afin de favoriser une mixité des pratiques, la rendre accessible pour tous, est l’un des axes majeurs de notre action municipale, concrétisé par un effort conséquent au niveau du budget communal. Comment dès lors imaginer l’aménagement du secteur Saint Melaine, avec le Pôle Petite Enfance et ses tendres « Frimousses » ainsi que la future résidence Seniors, sans revoir le profil de l’avenue Bonnin depuis le Calvaire jusqu’à l’église ?

C’est pourquoi, en lien étroit avec Yves Bories, Architecte conseil de la commune et notre maître d’œuvre le Cabinet TECAM, nous avons mené une réflexion visant à restructurer cette artère majeure de la commune en intégrant de multiples problématiques : sécurisation des déplacements, développement des modes de circulation doux (chemins piétons et pistes cyclables), anticipation de l’évolution de la desserte en transports en commun, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (P.M.R.), accès aux équipements publics et aux commerces.

Les choix mis en œuvre, après concertation avec les riverains, assurent ainsi depuis la fin des travaux à la mi-octobre, une continuité avec le tronçon Calvaire-Maison de retraite en proposant une ambiance de voirie résolument contemporaine :

  • la voie verte récemment mise en place dans la coulée verte est prolongée par une piste cyclable double sens, dans l’espace Saint-Melaine, longeant l’ancienne enceinte de l’institut conservée et revalorisée, et connectée aux pistes existantes mais aussi à la future piste cyclable de l’avenue des Méliettes en direction de l’école des Deux Ruisseaux et de l’Atrium ;
  • le rétrécissement de la chaussée et l’aménagement de plateaux surélevés contribuent à la réduction de la vitesse, limitée à 20km/h dans la « zone de rencontre » ainsi créée entre la Maison Pour Tous et le Pôle Petite Enfance ;
  • ce plateau surélevé assure également une continuité piétonne entre ces équipements publics, les parcs et l’école Saint Joseph, et constitue un espace de qualité réalisé en pierre permettant de rendre ces deux bâtiments accessibles aux personnes à mobilité réduite ;
  • le compromis entre le positionnement de quais bus accessibles à ces personnes et la réalisation de places de stationnement adaptées (arrêtes minute, zone bleue) permet de faciliter l’accès aux équipements publics et aux commerces et de garantir une circulation aisée pour tous avec également de larges trottoirs.

Notons que la réalisation a été précédée du changement de la canalisation d’alimentation en eau potable afin de renforcer le réseau et ce tronçon ainsi réaménagé bénéficie d’un éclairage public plus efficient et plus économe en énergie.

La Municipalité continue à restructurer sa voirie pour assurer à tous, quel que soit son mode de déplacement, un réseau de qualité avec un maillage de circulations douces qui se met progressivement en place.

Jean-Yves GOMMELET
Adjoint délégué aux Transports, Infrastructures et Sécurité

 

Du Domaine de Brault à l’Espace Saint-Melaine

Des maisons anciennes, des édifices de caractère, des manoirs, des fermes, des longères rénovées, des villages, des noms de lieux, tout ce patrimoine est témoin d’une époque qui raconte l’histoire de Chantepie.
L’Espace Saint-Melaine est érigé sur l’ancien site du Domaine de Brault qui est situé à 100 m de l’église sur le bord de la route de Châteaugiron. Il est à l’époque la plus grande propriété du bourg, puisque composée d’un manoir et des métairies du Grand et Petit Brault.
Les documents concernant les propriétaires citent la famille Lefebure, notaires dès 1521. En 1638, une partie de la terre de Brault est anoblie. En 1889, les Religieuses de Saint-Vincent-de-Paul viennent habiter l’ancien manoir. Elles y fondent un orphelinat pour filles puis pour garçons. En 1955, les pères Lazaristes se sont portés acquéreurs des anciens locaux de l’orphelinat de Brault, à la suite des sœurs de Saint-Vincent-de-Paul. Les jeunes y viennent pour parfaire leurs connaissances et y acquérir une formation en vue de leur futur ministère de missionnaire et d’enseignant. L’histoire et l’évolution de Brault deviennent alors dépendantes de celles du Petit Séminaire de Châteaugiron.
En 1966, les locaux de Brault prennent alors le nom d’Institut Saint-Melaine. En 1987, le Centre de Formation Pédagogique Privé (CFP) de Rennes vient s’y installer. L’Institut développe en premier lieu une faculté de lettres en contrat avec la Sorbonne Paris IV, qui valide les examens et les diplômes, puis on y ajoute une faculté d’Anglais, avant de transférer l’Institut sur le campus de Ker-Lann à Bruz.
Le diocèse, propriétaire des locaux, cède la propriété de l’Institut Saint-Melaine à la commune de Chantepie en 1998. La ferme de Brault située de l’autre côté de la route qui devait être initialement détruite a été finalement rénovée et est devenue la Maison pour Tous.

 

La Crèche « Les Frimousses »

/


Notre Crèche « Les Frimousses » a ouvert ses portes à nos jeunes Cantepiens le lundi 28 août dernier.
La structure est très appréciée des familles qui l’utilisent. Les parents reçoivent un accueil chaleureux de la part de l’équipe d’encadrement, constitué d’un personnel très qualifié.
Cette équipe est très satisfaite de l’espace qui leur a été apporté par la commune afin d’accueillir au mieux nos chers bambins.
Les locaux ont été étudiés pour cet accueil bien spécifique de 42 places, pour des enfants de 2 mois à 4 ans : d es espaces étudiés pour chaque tranche d’âge particulièrement lumineux et bien adaptés, chaque section ayant un espace extérieur.
Afin de regrouper tous les services de la petite enfance dans un même lieu, un espace à été conçu pour recevoir : la PMI, les assistantes sociales, le relais des assistantes maternelles de la CAF, le point jeux des assistantes maternelles ainsi que la ludothèque. C’était important car ce regroupement facilite les échanges entre les familles et les professionnels de la petite enfance.

Martine LEBRUN
Adjointe déléguée aux Personnes âgées, à la Jeunesse et au Handicap 

 

La Résidence services

/

L’équipe municipale est très attachée aux échanges entre les générations. 
Soucieuse d’apporter une offre destinée prioritairement aux personnes autonomes âgées, un projet de « Résidence services » va être implanté aux abords de la crèche Les Frimousses et l’école St Joseph.
Cette résidence non médicalisée comportera 30 appartements réservés aux séniors. Elle sera également dotée d’une salle commune, d’un jardin privatif, ainsi que d’un parking enterré.
Cette construction sera confiée à la SA les Foyers. La gestion sera exercée par ASSIA, qui assurera également le suivi de proximité des locataires afin de respecter la règle d’occupation, que les prestations de ménage pour les parties communes, et ainsi l’animation à destination des locataires mais aussi à des personnes extérieures intéressées.

Martine LEBRUN
Adjointe déléguée aux Personnes âgées, à la Jeunesse et au Handicap

 

Interviews

Simone et Jean Lecorre habitent depuis 2010 dans un immeuble à proximité de l’espace Saint-Melaine. 

Simone vivait à Vitré alors que Jean, originaire de la région bigoudène, est Cantepien depuis plus de trente ans. Ils sont veufs tous les deux quand ils se rencontrent, puis se marient. Encouragée par Jean qui connaît beaucoup de monde à Chantepie, Simone choisit de s’y installer aussi, se rapprochant ainsi géographiquement de ses enfants.
« Nous ne sommes pas déçus de vivre à Chantepie, la ville est très agréable. Nous nous plaisons beaucoup ici, c’est très dynamique. Nous apercevons les enfants dans la cour de l’école St Joseph, les mamans avec les poussettes qui rentrent ou sortent de la crèche. On est près des commerces et c’est très agréable de s’y rendre par la Coulée verte. Il y a des liens de voisinage qui se sont créés dans l’immeuble. De la terrasse, on voit la nature, les arbres, les levers et couchers de soleil. Avec l’aménagement du parc à proximité du Pôle Petite Enfance, il va y avoir un bel environnement » confient-ils.
Ils aiment la danse, le chant, le bricolage. Ils sont très actifs au niveau associatif, avec la Clé, les Anciens combattants, la gymnastique volontaire, l’association paroissiale. Ils sont aussi bénévoles à la maison de retraite et au Centre régional de gériatrie. « C’est très important d’échanger avec les autres. On apporte aux autres et on en reçoit aussi beaucoup. Quelques fois cela nous modifie, on remet en question des choses, on médite » terminent-ils.
 

Laïla et Nabil

Laila et Nabil habitent sont Cantepiens depuis 2006. En 2009, ils ont quitté le quartier de la Touche Annette pour venir s’installer à proximité de l’espace Saint-Melaine.
« Nous nous plaisons beaucoup à Chantepie. L’immeuble est bien, le quartier est calme, tranquille, et le voisinage sympathique. Au début, bien sûr les travaux ont dérangé mais maintenant c’est propre, la route est très bien faite, il y a du stationnement. Les aménagements nous conviennent bien » indique t’elle.
En tant qu’assistante maternelle, Laila apprécie particulièrement ces aménagements de l’espace Saint-Melaine et le Pôle Petite Enfance : «De notre balcon nous avons une vue sur la crèche qui est très jolie à voir. Les sorties avec la poussette sont très agréables, pour se rendre aux différentes activités avec les enfants, à l’éveil musical à l’école de musique du Suet et à la Ludothèque au Pôle Petite Enfance. C’est juste à côté, c’est très pratique et plaisant ».
Elle conclut par mes mots : «Mon souhait, avec les autres assistantes maternelles, c’est d’avoir une aire de jeux avec par exemple deux jeux pour les tout-petits, notamment un petit toboggan ».