Environnement

retour

La Semaine européenne du développement durable

Publié le 01/05/2015

En 2015, la Semaine du développement durable devient européenne !
La Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) se déroule du samedi 30 mai au vendredi 5 juin.
En France, la SEDD sera un puissant vecteur de mobilisation au service de la transition énergétique et du changement climatique, déclaré « grande cause nationale » à l’occasion de la tenue de la COP21 en décembre prochain (la COP21 aura lieu du 30 novembre au 15 décembre 2015 à Paris sera la 21e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques).

Les objectifs de la SEDD sont de :

  • Sensibiliser aux enjeux du développement durable
  • Apporter des solutions concrètes pour agir
  • Inciter à l’adoption de comportements responsables

À Chantepie, nous avons prévu une soirée-conférence mardi 2 juin à 20h30 à la Maison Pour Tous, avec des intervenants de qualité autour de trois thématiques, ainsi que différentes manifestations sur le marché le vendredi 5 juin au matin.

Un avant-goût de cette soirée-conférence vous est donné dans ce dossier :

  • La révision du Projet d'Aménagement et de Développement Durable de Chantepie (PADD) a été approuvée par le Conseil municipal du 25 février 2013.

Il soulève les questions suivantes : quelle mutation écologique pour l’ensemble du territoire Cantepien? Quelle vie quotidienne pour demain? La vie sociale en sortira-t-elle renforcée ? Quel rapport avec la nature souhaitons-nous établir ? Il ne s’agit pas de répondre définitivement à ces questions, mais l’élaboration d’un PLU est un moment où la communauté des habitants et des élus se donne le temps de la réflexion. Le PADD possède une dimension d’exemplarité, d’exercice et d’apprentissage qui assure sa légitimité.

  • En souscrivant à la Convention des Maires le 26 janvier 2009, nous nous sommes engagés à réduire les émissions de CO2 de 20 % d’ici 2020, réduire nos consommations d’énergie de 20 % (par habitant par rapport à 2006) et à avoir 20 % d’énergie issus de sources renouvelables. Chaque Cantepien peut réduire sa facture énergétique comme vous le montrera l’Agence Locale de l’Energie et du Climat du Pays de Rennes à laquelle nous avons adhéré en 2009. Son Espace INFO ÉNERGIE est là pour vous conseiller.
  • Depuis 2009, nous nous sommes engagés dans la mise en place d’une gestion différenciée des espaces verts qui nous a permis d’abandonner dès 2013 l’usage des produits phytosanitaires. Cet engagement a été récompensé en 2014 par le Prix Zéro Phyto décerné par la Région Bretagne (à cette date, seules 10 % des communes bretonnes étaient en Zéro Phyto).

Je vous souhaite une bonne lecture de ce dossier et vous invite également à consulter le thème « Développement durable et éco-citoyen » de la rubrique Environnement du site de la ville www.chantepie.fr.

René ROUSSEL
Maire-Adjoint délégué à la Sécurité et à la Prévention, à l’Environnement et aux Espaces verts

 

 

Espace Info Energie du Pays de Rennes

/

Un numéro gratuit pour contacter les conseillers INFO-ÉNERGIE : 0802 203 205.

 L’Espace INFO-ÉNERGIE du Pays de Rennes intervient sur les sujets de la rénovation énergétique de l’habitat en exposant les clés de la réussite et les aides financières mobilisables. Des astuces, des solutions simples, techniques ou comportementales, pour réaliser des économies sur sa facture au quotidien existent.

Des conseils neutres et indépendants

Mis en place par l’ADEME et le Conseil régional de Bretagne, les espaces INFO-ÉNERGIE ont pour objectif de sensibiliser et d’informer le grand public sur l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le changement climatique. Ce service de conseil est gratuit, neutre et indépendant.
La mission Espace INFO-ÉNERGIE est assurée par les conseillers de l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat du Pays de Rennes (ALEC).

Pour le grand public

Tous les particuliers peuvent bénéficier de ce service de conseil, que ce soit pour un projet de construction ou de rénovation de l’habitat.

  • Vous devez isoler votre maison, changer le système de chauffage ?
  • Vous désirez en savoir plus sur les énergies renouvelables ?
  • Vous souhaitez avoir un avis sur des devis, connaître les aides financières existantes ?

Les conseillers vous aident à élaborer votre projet.

Des conseils par téléphone ou sur rendez-vous

Les conseillers sont joignables :

  • par téléphone, du lundi au vendredi, de 13h30 à 17h30,
  • sur rendez-vous, le lundi, mercredi et jeudi de 13h30 à 17h30, le mardi et le vendredi de 8h30 à 12h30.

Ange-Marie Desbois, Responsable du pôle Espace INFO-ÉNERGIE en charge de l’Habitat et de l’information du Grand Public répondra à vos questions.

Infos pratiques :
Agence Locale de l’Energie et du Climat du Pays de Rennes
104 Boulevard Clémenceau
35000 RENNES

 

Le Projet d'Aménagement de Développement Durable de Chantepie

  • La question préalable à toute réflexion sur le développement durable à Chantepie pourrait être la suivante : depuis quand avons-nous commencé à remettre en cause la durabilité de notre commune ? Interrogation délicate mais qui donne une épaisseur temporelle à un sujet d’actualité. Suivant les critères mis en avant, les réponses peuvent être différentes, mais il ne fait aucun doute que tout ce qui a participé à la fragmentation du territoire communal et à sa spécialisation a joué un rôle déterminant. Avant d’aller plus loin, la ville doit donc retrouver son unité. Cela demande de recoudre ce qui a été distendu, de reconstruire les continuités rompues mais aussi de retrouver un centre-ville fédérateur et peut-être de donner une limite à l’urbanisation.

/

/

  • Le Projet d’Aménagement de Développement Durable (PADD) de Chantepie crée un cadre pour que les modes de vie des habitants de Chantepie puissent évoluer en harmonie avec les efforts faits par la commune et l’agglomération.

 

Trois types d'actions sont au coeur du PADD

/

SAUVEGARDER

Le PADD de la ville de Chantepie est un document de sauvegarde. Dans un environnement en mutation, il protège ce qui constitue le bien commun : le patrimoine construit, le patrimoine naturel, les couloirs de biodiversité, mais aussi tout ce qui participe au «bien vivre ensemble» (le centre-ville avec son marché, les coulées vertes, etc...).

INTENSIFIER

Le PADD permet d’intensifier la vie urbaine : faire plus de choses sur le territoire de la commune. Nous avons tendance à penser que le développement durable c’est aussi plus de possibles, plus de choix pour plus de personnes. Si nous devons pallier à la raréfaction des ressources, cela doit être largement compensé par plus d’urbanité et de liens sociaux.

 /

L’intensification urbaine c’est plus d’espaces naturels ou agricoles sauvegardés, de biodiversité maintenue. C’est aussi pour la ville, le moyen de créer les paysages urbains de demain.

/

CONSTRUIRE UN MÉTABOLISME

Le PADD s’intéresse au métabolisme de la ville : appliqué à un ensemble urbain, le métabolisme est un processus complexe et incessant de transformation de matières et d’énergies. Le territoire communal consomme des biens et des services, des produits alimentaires, de l’eau, de l’énergie sous différentes formes. Une fois utilisés, ces entrants deviennent des déchets ou des rejets qui doivent être transformés, recyclés. C’est au niveau du métabolisme que se pose le besoin de réduire les consommations énergétiques et de diminuer les gaz à effet de serre.

/

Yves BORIES
Architecte Urbanisme de la ville

 

La gestion différenciée des espaces verts

 /

La gestion différenciée est une nouvelle approche de l’entretien des espaces verts basée sur la diversification de la vocation des espaces. Elle permet de concilier une gestion plus respectueuse de l’environnement sans perte de qualité remettant en question le tout horticole, sans toutefois le bannir. La gestion différenciée respecte l’environnement en limitant l’utilisation de produits nocifs, tels que les pesticides et en favorisant la diversité de la flore et de la faune locale. Le principe est d’appliquer à chaque espace le mode de gestion le plus adapté, tenant compte de son utilisation, sa situation...
Si certains espaces nécessitent un traitement horticole, d’autres peuvent bénéficier d’un caractère plus authentique grâce à l’adoption de modes de gestion basés sur des techniques douces qui favorisent un entretien moins contraignant et plus respectueux de l’environnement. Il ne s’agit plus de maîtriser la croissance végétale, ni de « faire propre », mais d’adapter et de comprendre l’évolution naturelle de la végétation.

/


La gestion différenciée permet de mettre en œuvre une véritable politique d’ensemble s’articulant autour d’une gestion responsable, intelligente et durable de l’environnement. Ainsi, en réduisant de manière drastique l’utilisation de produits chimiques, en pratiquant un entretien des espaces verts au plus proche des rythmes de la nature l’entretien des espaces verts joue un rôle prépondérant dans la protection de la biodiversité.
Aujourd’hui, il s’agit de composer avec la nature plutôt que de la combattre.
Les techniques d’entretien différencié élargissent davantage les compétences du jardinier, « artisan de la nature par excellence » améliorant ainsi le cadre de vie des habitants en mettant à leur disposition une diversification d’espaces. L’entretien des espaces verts dépasse très largement son rôle de mise en valeur et d’embellissement de la ville et participe pleinement à la qualité du cadre de vie.
La mise en œuvre de modes de gestion plus doux, permet aux espaces publics de devenir le support d’un développement pédagogique à l’environnement. Ils sont également vecteurs d’un nouveau regard porté sur l’art du jardinage et d’un nouveau savoir-faire.

Romain COUANAU
Paysagiste Bureau d’études ARTELIA